Les clés pour un aménagement de jardin réussi

Vous venez peut-être d’acheter une maison ou vous êtes simplement locataire, et vous souhaitez avoir un beau jardin où se sentir bien et se détendre. C’est bien normal ! On aime tous avoir notre petit paradis de verdure privé,  mais on ne sait pas toujours comment s’y prendre. Ici, je vous explique comment vous y prendre pour réfléchir à l’aménagement de votre jardin, et je vous donne tous les conseils nécessaire pour bâtir votre havre de paix.

Les étapes indispensables à l’aménagement de votre jardin

Le plan de ce qui est déjà là

On oublie trop souvent de faire un plan dés le départ, et c’est bien dommage. C’est vrai que ce n’est pas toujours simple lorsqu’on est débutant de tout mettre sur papier, mais c’est pourtant une étape qui nous fera par la suite gagner beaucoup de temps.

Grâce à lui, on va pouvoir noter tous les éléments du jardin que l’on souhaite mettre en valeur, et également les choses que l’on désire cacher ou se débarrasser. Si possible, prenez le cadastre de votre terrain, sinon utilisez un mettre ruban, pour bien poser à plat les dimensions de votre terrain. Avec le cadastre, il n’y a pas d’erreur possible et la maison est déjà bien placée sur le plan.

Il faudra indiquer les entrées de l’habitation, avec les portes et les fenêtres de tous les bâtiments présents dans le jardin. C’est vraiment important pour l’aménagement et la praticité de votre jardin. On cherchera alors à mettre en valeur les vues, et on évitera de planter un arbre immense juste devant le panorama des Pyrénées qui se trouve devant vous (derrière l’arbre…).

amenagement jardin plan

Repérer les végétaux existants

Il va falloir réfléchir à tous les végétaux de votre jardin. Certains sont déjà là et vous souhaitez les conserver, d’autres sont voués à disparaître ou à être déplacés. Faites une liste avec tous les végétaux que vous avez décidé de conserver. Il est préférable de les classer par type (arbres, arbustes, vivaces, fleurs, etc), et d’indiquer leurs différentes caractéristiques, avec le type de sol, la couleur de floraison, les fruits qui peuvent tomber au sol, etc.

Ainsi, vous aurez un état des lieux très clair, ce qui vous permettra de ne pas faire d’erreur, ou le moins possible, au moment de la conception du jardin. Ça peut également vous éviter d’acheter des plantes que vous avez déjà.

Définir le style

Le but d’un aménagement de jardin, est de rendre ce dernier pratique, et aussi beau que possible. Il doit être équilibré et cohérent. On va donc réfléchir au style que l’on souhaite lui donner, en évitant de mélanger de trop nombreuses ambiances. Il est préférable d’avoir un véritable parti pris et de s’y tenir, en tout cas au départ. Jardin zen japonais, à la française, à l’anglaise, faites votre choix par goût et par affinité.

Selon les éléments déjà présents, vous n’aurez peut-être pas vraiment le choix. S’il y a par exemple un beau chalet en bois au milieu du terrain, ou une vielle grange en pierre assez rustique, alors il est préférable de rester dans cet esprit plutôt que de se lancer dans quelque chose de trop contemporain.

Enfin, on commencera de suite à penser aux couleurs. Pour ça, on regarde autour de nous, selon notre mobilier, la façade de la maison, la clôture existante, etc. Il faut garder une base de quelques couleurs, qui nous serviront à choisir les végétaux, les sols des allées de jardin, etc.

Définir les pièces paysagères

Une fois le style défini, on va déterminer les zones de notre terrain. Il y aura peut-être un espace pour les enfants, un coin piscine, un potager, un terrain de pétanque, une terrasse, etc. Tout est possible si vous avez la place.

Il faut classer ces pièces paysagères selon l’ambiance recherchée, zone de repos/méditation, jeux et détente, repas, décor, etc. Alors, on pourra réfléchir plus facilement à l’esthétisme des lieux et aux allées qui joignent un espace à l’autre.

Ne soyez pas trop gourmand. On voudrait voudrez tous avoir 36 zones différentes dans notre jardin, mais le but est toujours de conserver de beaux espaces et de ne pas avoir quelque chose d’étriqué et d’étouffant.

amenagement jardin conseils

La réflexion sur les allées de jardin

Le cheminement doit être agréable, utile et cohérent. Même sur plan, on se fait déjà une belle idée de l’ensemble en traçant nos premières allées. Il faut commencer par les allées de carrossage (pour rouler avec des véhicules) obligatoires. Par exemple de votre portail d’entrée jusqu’à votre garage.

Ensuite, les allées d’agrément pour se balader ou utilitaires pour se déplacer d’un espace à un autre, vont permettre de donner l’impression que le jardin est plus grand. Elles doivent être des invitations à la découverte et à la balade, même sur un petit terrain. N’hésitez pas à faire plusieurs plans avec des tracés différents, jusqu’à que certains vous semblent plus esthétiques que d’autres.

Lister les végétaux désirés

On peut enfin commencer à se faire plaisir un peu ! Vous avez forcément envie de quelques végétaux en particuliers. Des arbres fruités, des plantes tropicales, etc. Pour autant, lorsqu’on débute, il faut correctement se renseigner. Des jardineries n’hésitent pas à ventre des plantes ou des arbres très difficiles à entretenir sous nos climats, soyez donc vigilant.

Vous allez quoi qu’il en soit pour commencer à créer une véritable identité esthétique à votre jardin. On peut réfléchir à des associations, et là encore réaliser des plans différents pour voir ce qui est possible et ce qui ne l’est pas. Il faudra évidemment se renseigner sur les réglementations, et faire attention aux arbres avec des racines importantes, qui pourraient dégrader votre piscine, ou votre clôture.

Réfléchir au budget

Malheureusement, l’aménagement complet d’un jardin coûte relativement cher, et les amoureux de jolies plantes ne le savent que trop. Entre les matériaux pour les allées, ceux de la clôture, les frais de mise en œuvre, et toutes nos petites envies, la note va grimper très rapidement. Je vous conseille de réaliser un budget par zone paysagère. Ainsi, vous déterminerez plus facilement les espaces prioritaires, et ceux sur lesquels vous souhaitez investir le plus au départ, ou terminer le plus vite possible.

Vous pouvez choisir d’opter pour un jardin agréable dans sa globalité et effectuer des retouches ensuite sur chaque zone, ou bien vous pouvez terminer rapidement un espace, et passer au suivant pas la suite. Très souvent, on va aménager les espaces pour recevoir les amis ou la famille en priorité, cela permet de gagner de la place et de commencer à utiliser le jardin, et on s’occupe des zones de détente ou de jeux dans un second temps.

Mettre en place un calendrier

Ceci n’est pas forcément obligatoire, et tout dépend de votre budget ou de vos envies. On peut par exemple avoir envie de terminer la terrasse avant les beaux jours du printemps, ou que le potager soit prêt pour semer au bon moment. Là encore, il faudra hiérarchiser les priorités.

Vous pouvez quoi qu’il en soit garder en tête que la période idéale pour planter les arbres et les arbustes est au printemps ou à l’automne. Le reste des travaux peut alors dépendre du moment où vous planterez vos végétaux.

amenagement jardin conseils

N’hésitez pas à vous faire aider !

Même si vous aimez le jardinage et le bricolage, l’aménagement d’un jardin, surtout s’il est grand, peut être laborieux. Il est parfois préférable de se faire aider pour réaliser certaines tâches qu’on ne maîtrise pas trop. Par exemple, pour dessiner et réaliser vos allées, il faut savoir évacuer les eaux de pluie, et ne pas les entraîner vers l’habitation.

Avec de l’aide, on évite de perdre du temps inutilement et parfois de l’argent dans des constructions de mauvaises qualités ou mal réfléchies. Ainsi, on ne se décourage pas et avance plus vite. Faire appel à des professionnels aura un coût, mais il est parfois préférable de payer une fois pour un travail bien fait que gaspiller une partie du budget pour un mauvais résultat.

Les contraintes de l’aménagement d’un jardin

Pour aménager votre jardin, vous devez évidemment prendre en compte ses principales caractéristiques. Il est préférable de ne pas lutter contre la nature, elle finit toujours par gagner. Il faut donc s’adapter et aller dans son sens.

Attention au climat

C’est l’une des premières données à prendre en compte. Le climat auquel il sera soumis est évidemment une caractéristique à ne pas prendre à la légère. On ne choisira pas les mêmes végétaux, que l’on vive en Normandie ou en région Paca.

Les jardins méditerranéens vont privilégier des massifs de plantes grasses et de nombreux arbres fruitiers comme le cerisier ou l’abricotier. Dans le Nord, le climat est plus humide, on aura alors plus facilement un gazon magnifique, des poiriers ou des pommiers, qui aiment les sols bien irrigués.

L’exposition du jardin

C’est encore une caractéristique qui nous obligera peut-être à revoir nos plants. Vous devez prendre en compte l’exposition au soleil pour choisir vos végétaux. Que vous soyez orienté plein sud, plein nord ou que vous soyez dans un sous-bois, vous devrez réfléchir aux plantes qui s’adapteront le mieux.

C’est un petit casse-tête, puisque certaines plantes adorent les climats secs, mais elles n’aiment pas pour autant un ensoleillement trop conséquent. À l’inverse, il y a des végétaux qui adorent l’humidité mais qui veulent aussi beaucoup de soleil et qui ne nécessitent pas un arrosage quotidien. Il faudra poser des questions, se renseigner, et probablement essayer et se tromper parfois. C’est comme ça que l’on devient un super jardinier.

Le format du jardin

Bien évidemment, on n’aménagera pas un jardin de la même façon, qu’il soit tout en longueur, tout en largeur, grand, petit, triangulaire, etc. Aujourd’hui, avec les agglomérations qui manquent de plus en plus d’espace, les parcelles sont parfois découpées de manière originale, voir même incohérente.

Là encore, on va choisir des végétaux différents selon l’espace extérieur. S’il y a peu de place, on évitera par exemple les végétaux trop imposants qui coupent la vue. On appréciera plutôt les haies en longueur qui vont donner un sentiment de profondeur. Dans certains cas, selon la forme, il est intéressant de demander conseil à un paysagiste, qui aura forcément des bonnes idées pour optimiser l’espace au maximum.

 

Les styles de jardin

Le jardin à la française

Ce style de jardin met en valeur les formes symétriques. Il remet de l’ordre au désordre sauvage de la nature. Il joue sur l’optique et la perspective. C’est un style qui réclame un espace assez important, car il est souvent composé de beaucoup de fleurs et arbustes différents, mis en valeur par une multitude d’allées symétriques.

On y trouve aussi des fontaines, et des statues qui amènent forcément une touche de charme à l’ensemble. On peut imaginer un « petit » jardin à la française, mais l’impact ne sera pas le même que sur un jardin de plus grande taille.

jardin française

Le jardin japonais

Ce jardin est à la mode, car il amène le calme et la zénitude dont nous avons tous besoin. Ici, il n’est  pas nécessaire d’avoir des espaces gigantesques pour sa réalisation, et il est possible d’évoquer l’ambiance du pays du soleil levant même sur une petite parcelle.
Le gravier blanc, le sable et la pierre sont des éléments très présents dans ce jardin. Nous avons tous cette image du moine zen passant son râteau créant ainsi des vagues dans le sable et le gravier. Les rochers eux représentent les îles entourées d’eau par les vagues dans les graviers et le sable.

La rivière sèche est aussi utilisée dans ce style de jardin. Elle est représentée par des galets agencés en cascade. On trouve aussi très souvent de petites fontaines qui apportent un ruissellement reposant. Le bambou est lui aussi typique des jardins asiatiques. Il permet de clôturer les espaces de votre jardin.

Des plantes grasses offrent un effet typique qui nous donnerait presque l’impression d’avoir voyagé en entrant dans le jardin.  Il en existe différentes espèces, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre jardinerie. Les pas japonais sont également très importants. Ils vont définir des allées naturelles pour se promener  sur la totalité du jardin. Peu importe la taille du jardin, les règles du feng-shui sont reines en ce lieu. Les angles obtus sont à prescrire dans ce style de jardin, il est préférable de faire de belles courbes.

amenagement jardin japonais

Le jardin à l’anglaise

Un jardin anglais s’inspire de la nature, qu’il cherche à dompter sans la bouleverser. À l’inverse du jardin français, on aura ici des allées courbées qui donneront cet aspect bien plus naturel. On va pouvoir mélanger toute sorte de fleurs pour créer des massifs forts en couleur.

Il faut structurer les espaces en prenant soin de laisser les grands arbres pousser, pour créer ainsi un écrin qui va mettre en valeur les massifs. Le gazon devient la pierre angulaire de votre jardin. Il est le liant dans un jardin à l’anglaise. La pelouse devra être exceptionnelle. La réputation pour l’herbe verte et parfaitement coupée n’est plus à faire chez nos cousins anglais, dont même les terrains de foot ont des gazons incroyables.

Les variétés horticoles sont aussi très présentes dans ce type de jardin. On retrouve notamment des lis géants de l’Himalaya ou des pavots bleus. Certains jardins anglais donnent une impression de fouillis et de désordre, mais l’œil averti sera reconnaître l’organisation typique des jardins à l’anglaise.

jardin anglais