Tondre sa pelouse combien ça coûte ?

Les beaux jours sont arrivés, et comme chaque année, l’herbe a beaucoup poussée. Il est à présent temps de tondre sa pelouse. Si vous avez un très grand terrain, que vous n’avez plus l’âge de tondre, ou tout simplement que vous détestez ça, alors il faudra faire appel à un professionnel. Combien ça coûte ? À qui demander ? Existe-t-il des aides pour nous aider à payer ? J’essaye de répondre à toutes les questions que vous pourriez vous poser.

Quand et pourquoi tondre sa pelouse ?

On commence à tondre généralement notre pelouse après les dernières gelées de l’hiver. Le printemps pointe le bout de son nez, l’herbe se remet à pousser sérieusement et donc il faut se remettre au travail. C’est parfois un véritable plaisir de retrouver son jardin, mais ça peut vite se transformer en calvaire, pour ceux qui n’aiment pas le jardinage. Quoi qu’il en soit, l’entretien de notre lopin de terre est obligatoire, pour ne pas recevoir de plainte du voisinage et tout simplement pour que le jardin ne soit pas négligé lorsque nos amis viendront pour les premiers barbecues. Lorsqu’on tond, on permet à notre pelouse de gagner en densité et de stopper l’apparition des mauvaises herbes.

À condition d’avoir le matériel adéquat, tondre votre pelouse est n’a rien de compliqué. C’est une tâche que la plupart des propriétaires ou des locataires effectuent seuls. Toutefois, tout le monde n’est pas équipé, parfois par manque de place pour ranger le matériel, et certains ont surtout mieux à faire et n’aiment tout simplement pas ça. C’est souvent le cas de ceux qui ont peur des insectes par exemple. Dans ce cas, on appelle un professionnel, qui s’occupera de tout.

Il ne faut pas prendre ce travail à la légère. Selon la complexité du terrain, s’il y a des buttes, des arbres nombreux, et toutes sortes d’obstacles, alors ça peut rapidement devenir long et fastidieux. Parfois, on est pas doué pour le jardinage, d’autres fois on se fait vieux, et très souvent on ne possède pas le bon outillage. Autant de bonnes raisons de payer un pro.

tondre pelouse prix

 

Combien coûte la tonte de sa pelouse ?

Le tarif va varier en moyenne de 20 à 50 euros de l’heure. Généralement, pour une grande surface, supérieure à 1 000 mètres carrés, le jardinier va nous fournir un devis avec un prix au mètre carré. Dans ce cas, on va payer entre 0,12 et 0,25 € par mètre carré. Pour un plus petit terrain, il faut souvent compter environ 0,50€ / m². Le jardinier va évaluer la superficie du terrain, et vérifier les différentes difficultés de la tonte. Un terrain carré ou rectangulaire, plat, sans bosse, ni massif floral, vous coûtera évidemment bien moins cher à tondre qu’un terrain ayant toutes les contraintes énumérées précédemment.

Dans le cas où le jardin a été totalement abandonné pendant plusieurs années, on ne parle plus de tonte, mais de jardinage. Dans ce cas, le prix sera évidemment bien plus élevé. Un professionnel pourra vous proposer de belles finitions, et même peut-être un nouvel aménagement ou un style différent, adapté à votre budget.

Il y aura parfois des opérations nécessaires de désherbages, qui se pratiquent à la main. Là encore, le prix va évoluer selon le travail de désherbage nécessaire. Enfin, le tarif pour la tonte va varier selon le type de professionnel qui se déplace. Si c’est une entreprise d’espaces verts utilisant son propre matériel, le prix sera forcément plus important qu’un prestataire de services qui va se servir de votre matériel de jardinage pour effectuer son travail.

tondre pelouse prix

À qui demander ?

Comme toujours, on ne peut que vous conseiller le bouche à oreille. Si les clients sont contents, il y a des chances que vous le soyez aussi. N’hésitez pas à réclamer plusieurs devis chez différents professionnels, pour comparer les prix. Dans l’ensemble, il ne doit pas y avoir trop de différences d’un pro à un autre. Si le prix est très bas, le prestataire n’a peut être pas de véritable compagnie, et pas non plus les mêmes connaissances.

Avec l’apparition du statut d’auto-entrepreneur , certains artisans libérés d’un certains nombres de charges, pratiquent des tarifs bien plus intéressants que les entreprises. En revanche ce statut étant à l’origine un complément de revenu, certaines personnes n’auront peut être pas le matériel pour travailler et utiliseront donc le vôtre, et c’est justement dans ce cas que le tarif sera le plus intéressant.

Quelles sont les aides mises à ma disposition ?

Faire appel à un jardinier vous permet d’obtenir un crédit d’impôt ou une réduction d’impôt, avec un plafond de 5 000€. C’est le cas pour tout un tas de services de jardinage, et ça permet forcément quelques économies. Tout le monde peut y avoir droit, que vous soyez propriétaire ou locataire. L’unique condition est d’avoir travaillé au moins 3 moins dans l’année.

On peut obtenir jusqu’à 50% des frais payés. Dans le cas où les 50 % seraient supérieur à la totalité des impôts que l’on paye annuellement, alors l’administration nous rembourse par chèque quelques mois après notre déclaration. À noter tout de même, que pour bénéficier du crédit d’impôt, il faut obligatoirement passer par une entreprise agréée par la DDTFP (Direction Départementale du Travail de l’Emploi et de la Formation Professionnelle).