Pulvérisateur : Comparatif et guide d’achat et conseils

Il y a des accessoires absolument indispensables à tous les jardiniers. C’est le cas du pulvérisateur, qui sera utilisé de différentes manières, que ce soit pour traiter certaines plantes ou pour arroser délicatement en pluie fine quelques fleurs. Ici, je vous propose une sélection de pulvérisateurs, tous très différents, qui vont forcément répondre à certains de vos besoins. Je vous explique ensuite comment faire votre choix, et pourquoi utiliser ce type d’accessoire.

Comparatif : Pulvérisateur de jardin

 Gardena Pulvérisateur à mainGloria Tukan TK5Pulvérisateur à dos Monzana
pulverisateur pas cherpulverisateur pompe efficacepulverisateur dos pas cher
Capacité réservoir 0,5 L et 1 L5 L 16 L
AccessoiresNonLance longueLance longue, 3 types de buse différentes
Tête de pulvérisation réglable Oui Oui Oui
Indicateur de niveau OuiOuiOui
Pression Non communiquéeJusqu'à 3 barJusqu'à 3 bar
Prix

Avis / Test des meilleurs pulvérisateurs de jardin

Gardena Pulvérisateur à gâchette

pulverisateur pas cherC’est le plus simple des pulvérisateurs. Il s’agit simplement d’un contenant d’un litre, équipé d’un embout à gâchette, qui va envoyer l’eau sous la forme d’une brume ultra fine. On va l’utiliser pour un arrosage tout en douceur de nos plantes d’intérieur les plus fragiles. La pulvérisation est puissante, permettant un arrosage rapide, tout en gérant à la perfection la quantité que l’on souhaite donner.

La qualité de fabrication est vraiment remarquable. Le plastique est bien épais, avec quelques éléments en acier inoxydable sur quelques zones sensibles. L’ouverture pour le remplissage se fait très facilement, et une fois fermé il n’y a pas le moindre risque de fuites ou de perte d’eau, même si on retourne le pulvérisateur.

J’ai lu quelques commentaires qui disent que l’eau coule sur la main à chaque pression, mais ce n’est pas du tout le cas du modèle que j’ai pu utiliser. Une goutte ou deux peuvent s’échapper après un appui sur la gâchette, mais rien de bien méchant. L’utilisation est vraiment agréable, et on sent que c’est du matériel de qualité.

C’est un pulvérisateur qu’on va conserver pendant de très nombreuses années sans problème, et c’est bien pour ça qu’on l’adore. Ce type d’accessoire doit être avant tout durable, parce qu’on ne souhaite pas le remplacer tous les 6 mois. C’est le cas avec ce modèle qui est solide, pratique à utiliser, et qui permet selon la puissance de notre pression de pulvériser plus ou moins d’eau. Simple, efficace, solide et en plus joli, je ne peux que conseiller ce petit pulvérisateur.

 

Gloria Tukan TK5

pulverisateur pompe efficaceVous avez une grande serre avec des plantes exotiques, ou vous souhaitez traiter votre jardin contre certaines maladies ou quelques insectes ? Alors ce pulvérisateur Tukan TK5 pourrait vous venir en aide. Avec ses 5 litres, il permet de faire tout un tas de travaux de jardinage ou d’entretien. Certains l’utilisent pour combattre la mousse sur les toits, d’autre pour protéger le sol contre les mauvaises herbes, et j’ai même trouvé un commentaire expliquant que l’utilisateur s’en servait pour nettoyer son VTT.

C’est vrai que la pression est très bonne, et on peut régler la buse pour envoyer un débit d’eau différent. C’est simple et efficace. Sur la poignée, une petite molette nous permet également de mieux gérer la pression, afin de travailler en précision et en douceur, ou plutôt pour un traitement rapide sur une grande surface.

La qualité de fabrication est vraiment très bonne pour le prix de l’accessoire. On a déjà vu plus robuste, mais pas à ce prix-là. La pompe fonctionne bien, la poignée pour libérer l’eau est assez résistante, et au final on a un pulvérisateur pas cher qui fait parfaitement le job. Il est en plus facile à remplir et la sangle nous permet de le porter simplement à l’épaule.

Pour le prix, c’est parfait. On a l’accessoire idéal pour traiter notre potager efficacement. C’est du matériel allemand, et il faut bien avouer que la « deutsh qualitat » est toujours de la partie. Même à moins de 20 €, il y a un soin particulier pour proposer un produit durable et efficace. À noter qu’il s’agit d’une gamme de pulvérisateurs, et que plusieurs tailles de réservoir sont proposées, de 1 litre pour le pulvérisateur à main, à 16 litres pour le pulvérisateur dos.

 

Pulvérisateur à pression à dos 16 L Monzana

pulverisateur dos pas cherOn passe dans la catégorie supérieure, avec un pulvérisateur 16 litres qui nous permet forcément de traiter une grande surface d’un seul coup. Pour repousser les insectes de votre potager, pour arroser les plantes exotiques de votre serre ou encore pour détruire les mauvaises herbes tout autour de votre maison, ce pulvérisateur est parfait ! C’est un best-seller sur Amazon, et les utilisateurs n’en disent que du bien.

La qualité de fabrication est vraiment très bonne. Il y a de nombreux éléments, tout s’assemble à la perfection. Vous pouvez monter le pulvérisateur pour un gaucher ou pour un droitier, selon votre préférence. Les deux bandoulières permettent de porter le réservoir sur notre dos et d’avoir ainsi les deux mains libres. Le plastique est résistant aux chocs, et on peut avancer sans problème qu’on conservera cet accessoire pendant plusieurs années sans problème.

Il y a un indicateur de niveau, un espace bien large pour remplir facilement le réservoir et un tuyau-pistolet de belle qualité pour pulvériser efficacement. Plusieurs buses sont fournies. Il y a une buse simple, une double buse pour traiter plus rapidement de grands espaces et une buse à ouverture réglable pour gérer au mieux la quantité.

L’utilisation est simple et agréable, c’est vraiment du très bon matériel. Le prix est en plus très correct. À moins de 25€, on comprend vite pourquoi les utilisateurs sont nombreux à se laisser tenter. Au final, on trouve difficilement des mécontents. Si vous avez besoin d’un pulvérisateur de grande capacité, alors foncez, vous ne regretterez pas cet achat !

 

Un pulvérisateur, pourquoi faire ?

Il y a plusieurs types de pulvérisateurs. Ici, je ne parle que des modèles mécaniques qui sont les plus utilisés, mais il existe également des modèles électriques ou même thermiques, qui vont permettre un flux continu.

Le pulvérisateur de jardin va servir à épandre des produits liquides naturels ou chimiques, sous la forme de fines gouttes ou même de légère brume. Ainsi on va pouvoir pulvériser :

  • De l’eau. Tout simplement pour arroser délicatement certaines fleurs ou plantes d’intérieur.
  • Un insecticide pour se débarrasser de certains parasites dans notre jardin.
  • Un fongicide pour lutter contre les champignons ou autres moisissures.
  • Des engrais pour avoir de plus belles fleurs ou des récoltes mieux fournies.
  • De l’herbicide afin de détruire les mauvaises herbes qui poussent là où on ne le souhaite pas.

Tous les pulvérisateurs se composent des mêmes éléments à savoir :

  • Un réservoir pour retenir le liquide à pulvériser
  • Une pompe pour la pression
  • Une buse pour projeter en brume

Il faut savoir que tous les pulvérisateurs ne se valent pas. La pulvérisation doit réellement être aussi fine que possible. C’est ainsi que les principes actifs des préparations que vous utilisez seront le plus efficace. Un pulvérisateur qui a une pluie trop épaisse ne permettra pas une pulvérisation et un traitement performant, et n’aura même parfois aucun intérêt. Tous les modèles cités au-dessus offrent une bonne qualité de brumisation, et ne vous poseront pas ce genre de problème.

pulverisateur jardin

Comment choisir ?

Il y a plusieurs critères de choix à analyser avant de passer commande de son pulvérisateur. Voici les points sur lesquels il faudra se pencher.

Le type de pulvérisateur

Pulvérisateur à main

C’est évidemment le premier critère de choix. Si vous souhaitez simplement arroser délicatement les quelques plantes de votre véranda, alors un pulvérisateur à main avec un réservoir de 0,5 litre à 1 litre sera généralement suffisant.

Le plus petit des pulvérisateurs est un modèle à gâchette, qui est très simple à utiliser et idéal pour les petites tâches d’intérieur. Vous allez pouvoir vaporiser un peu d’eau sur les feuilles de vos plantes vertes qui peuvent souffrir un peu de l’été, ou bien apporter la brume nécessaire à vos orchidées. En extérieur, il pourra servir à l’application de quelques produits bien spécifiques, en petite quantité. Si vous avez par exemple une petite terrasse à désherber ou quelques tomates à traiter.

Pulvérisateur à l’épaule

Il y a ensuite les pulvérisateurs à pression préalable, qui se porte sur une épaule. Ces derniers possèdent une pompe qui nous permet de gérer la pression. On va ainsi pomper avant utilisation, pour avoir une autonomie qui nous permet de pulvériser pendant quelques minutes sans pomper à nouveau. Parfait pour l’extérieur, le tuyau assez long nous donne la possibilité de traiter quelques arbres fruitiers, des massifs de fleurs ou une rangée lauriers.

Si on possède un grand jardin, il faudra sûrement pomper plusieurs fois pour apporter suffisamment de pression, mais il n’y a rien de réellement contraignant. La capacité des réservoirs va varier entre 4 et 8 litres.

Pulvérisateur à dos 

C’est lui qui permet de transporter la plus grosse quantité de liquide. Il possède généralement un réservoir entre 10 et 20 litres. Il est évidemment idéal pour ceux qui possèdent de grands jardins, ou qui souhaitent traiter des surfaces assez importantes. certains modèles fonctionnent en pression préalable, comme le pulvérisateur à l’épaule, et il faut donc pomper pour apporter la pression, puis presser la poignée pour libérer le liquide.

On trouve également des modèles à pression entretenue, où il faudra pomper sans arrêt pour apporter toujours la pression et envoyer le produit. C’est plutôt pas mal pour pulvériser assez loin, et donc gérer une grande surface facilement.

pulverisateur jardin pas cher

La zone à traiter

C’est évidemment en fonction de l’espace que l’on souhaite traiter, que l’on choisira notre pulvérisateur. Pour une petite véranda ou une serre de 20 ou 30 m², alors un pulvérisateur à main sera généralement suffisant. Même si on doit remplir 2 fois le réservoir pour terminer le boulot, on n’aura pas besoin d’un gros appareil.

Pour l’extérieur, afin de désherber autour de la maison, ou de traiter un potager et quelques arbres fruitiers, alors un pulvérisateur de 5 à 8 litres sera parfait. Pas besoin de le remplir trop souvent, pratique à utiliser, et muni d’une lance assez longue pour atteindre les feuilles à une certaine hauteur.

Enfin, si vous avez un très grand jardin, avec de nombreux massifs, ainsi qu’un potager assez volumineux, alors le pulvérisateur à dos et sa capacité de plus de 12 litres vous permet de tout traiter ou presque en un seul passage.

Quelques éléments à prendre en compte

Pour choisir notre pulvérisateur, on regardera quelques éléments qui seront à considérer. La longueur du flexible peut avoir son importance par exemple. Si on doit travailler en hauteur, ou atteindre des zones assez éloignées, on appréciera forcément un tuyau plus long. On peut d’ailleurs trouver des rallonges de lance, qui nous permettent de traiter les arbres fruitiers notamment, sans avoir besoin de grimper à l’échelle.

L’ouverture pour remplir le réservoir peut avoir son importance. Certains pulvérisateurs ont une ouverture ridiculement étroite, et le remplissage n’est pas forcément aisé. On préfère d’ailleurs les modèles possédant deux ouvertures. L’une pour la lance et la buse, et l’autre pour remplir et vider le contenant. Il est préférable de ne pas avoir à démonter la pompe ou la lance à chaque utilisation.

Pour les pulvérisateurs à dos, il faut être vigilant si on est gaucher. En effet, certains modèles sont uniquement pensés pour les droitiers. Le pulvérisateur à dos que je présente plus haut est cependant adapté aux deux côtés.

Attention aux produits qu’on souhaite utiliser

En effet, il faut aussi choisir le pulvérisateur, selon le pulvérulent (produit à pulvériser) que l’on souhaite utiliser. Certains produits sont réellement corrosifs et risque de ronger facilement les joints en caoutchouc, et ainsi nuire au bon fonctionnement de l’appareil. Si vous avez des produits spécifiques, vous aurez parfois besoin d’un appareil adapté à cet usage.

Comment bien utiliser son pulvérisateur ?

On utilise la pulvérisation pour la plupart des traitements biologiques contre les maladies parasitaires et évidemment pour lutter contre quelques insectes. C’est également une méthode utile pour le désherbage. Grâce au pulvérisateur, on applique un traitement sous la forme d’une brume légère sur les zones à traiter. Il y a quelques règles à respecter pour un travail impeccable.

On commence évidemment par détecter le problème sur nos plantes ou dans notre jardin. On va ensuite identifier le produit qui pourra nous aider. Certains s’orientent vers du chimique, souvent très efficace mais potentiellement nocifs et d’autres préfère le naturel, plus sain mais parfois plus difficile à gérer.

Il faudra ensuite appliquer le traitement à l’aide du pulvérisateur, en respectant les consignes de mode d’emploi du produit choisi, ou les conseils de votre spécialiste.

Gérer la quantité de produit et d’eau

Pas besoin de gaspiller, d’autant que certains produits peuvent coûter quelques euros, et qu’il n’est jamais bon de se débarrasser de produits parfois nocifs. On va donc remplir notre pulvérisateur en fonction de la zone à traiter. Tout dépend évidemment du produit, il suffit de respecter la dose par m² qui est généralement indiquée sur le mode d’emploi.

Une pulvérisation parfaite !

Que ce soit simplement pour arroser les feuilles de vos plantes exotiques ou pour traiter votre jardin, il n’y a qu’une seule bonne manière de pulvériser. Vous devez envoyer votre brume légère, jusqu’à voir apparaître la « goutte pendante ». Il s’agit de la petite goutte qui vient perler à l’extrémité d’une feuille sans tomber.

S’il vous reste de la solution après utilisation. Ne la laissez pas à l’intérieur du pulvérisateur. Conservez-la si possible dans un contenant gradué, pour une réutilisation quelques semaines plus tard. Le contenant gradué vous permettra de savoir combien vous devez préparer de nouvelles solutions.

Prendre en compte la météo

Il ne faut pas pulvériser n’importe quand. La météo est un critère important pour que le traitement soit le plus efficace possible. Voici donc les conditions qu’il faudra éviter.

La pluie : Évidemment, s’il pleut, la pluie va diluer le traitement et même complètement retirer ce dernier. Certains produits dits systémiques devront être pulvérisés lorsque vous savez que la pluie ne tombera pas dans les 6 heures à venir, après l’application. En effet, les produits doivent avoir le temps de pénétrer correctement dans la plante pour être efficace, et cela prend toujours un peu de temps.

Le soleil : Si la pluie est un problème, un ensoleillement trop important ne sera pas non plus idéal. S’il y a un très fort ensoleillement de plusieurs jours après une application, alors il y a des chances qu’une grande partie des molécules de vos produits soient détruites et donc inopérantes.

Le vent : Il faut tout d’abord savoir qu’il est interdit de pulvériser des traitements insecticides, fongicides ou herbicides, ou même des engrais, lorsque le vent dépasse les 19 km/h. Dès qu’il y a un peu de vent et que les branches bougent facilement, c’est qu’il ne faut pas pulvériser. Vous évitez évidemment des dégâts, avec par exemple de l’herbicide qui s’envolerait vers vos tomates, ou celles de vos voisins. C’est la loi, et il faut donc la respecter.

Se protéger correctement

Certains produits chimiques vous obligent à une protection optimale. Il est conseillé d’utiliser des gants, des lunettes de protection, ainsi que des vêtements imperméables, pendant le traitement, mais aussi lors de la préparation du produit. Vous devez éviter tout contact avec votre peau ou vos yeux. Il ne faut pas boire, manger ou même fumer pendant le traitement, la brume peut facilement se retrouver sur la nature, la boisson ou la cigarette.

Lors de la pulvérisation, toutes les personnes non-protégées, mais également les animaux de compagnie doivent rester à l’écart. L’ensemble des produits toxiques seront rangés dans un lieu hors de portée des enfants et des animaux. Il faut que l’espace de rangement soit correctement fermé à clé et si possible ventilé.

Pour protéger les produits, il faut les conserver à l’abri du gel ou des trop fortes chaleurs. Il est conseillé de ne pas les poser sur des étagères absorbantes qui pourraient devenir toxiques et inflammables plus facilement.

Bien sûr, si vous avez des produits que vous ne souhaitez plus utiliser, des eaux de rinçage, ou des solutions périmées, il ne faut pas les vider n’importe où, pas même dans un évier ou une évacuation, et encore moins sur un terrain ou un cours d’eau. Rendez-vous dans votre mairie, qui vous donnera les consignes à suivre et le lieu où il vous sera possible de les déposer.